Quelles idées igénieuses que ces recensements! Une perte de temps infinie parfois pour ceux qui sont des civils, lorsque l'on cherche dans les grandes villes nos ancêtres et moult informations pour les militaires lorsque l'on y a accès! J'adore ces deux séries!

Lorsque mes ancêtres habitaient de petites villes, je tourne les pages sans grincer des dents, mais je n'ose même pas ouvrir ces archives, lorsqu'il s'agit d'une plus ou moins grande ville, plus de 300 pages à tourner, me découragent très rapidement! J'ai eu l'heureuse surprise de constater qu'à Bar le Duc (Meuse), il y avait en plus du recensement par rue et quartier, un "index" par nom! Et ça c'est top... Je ne sais pas si toutes les grandes villes le faisaient! Fort heureusement, mes ascendants habitaient plutôt des villages!

Pour les recensements, alors là, j'adore encore plus! Quand je lis la description physique, de mes ascendants paternels, je vois mon fils ainé! grand, blond, les yeux gris...

Outre leurs faits d'armes, il y a une multitude de renseignements très utiles! Au cas où on est pris le problème à l'envers, ça m'est arrivé, on a leur date et lieu de naissance, les noms de ses parents. Des fois, on apprend qu'il est l'ainé de X enfants, ou qu'un frère est déjà en service. 

On sait aussi qu'ils sont trop petits, ou trop faibles pour faire leur service, puis la guerre arrive et là, la faiblesse n'a plus lieu d'être... grrrr!!!

Tous ces renseignements pour une personne, ça aurait été génial de les avoir pour tout notre arbre! Bon, du coup, on se contente de ce que l'on peut avoir en ligne (pour moi) et on passe au crible fin tous les aïeuls et collatéraux (parce que ces archives sont géniales) et là stupeur un beau jour... Un grand'oncle a émigré!

Yes, j'ai trouvé mon oncle d'Amérique, Auguste LEFEBVRE né à TOURCOING le 27/01/1876, marié le 26/05/1900 à TOURCOING et est parti vivre à New york en 1907...

Lieu 

Et je n'ai rien de plus sur lui... Ah si, il est décédé à Bergerac (Dordogne)...  ça n'est pas lui qui je retrouve sur Ellis Island... Il est parti, puis revenu, puis reparti, pour mieux revenir... Comment savoir?