Je ne pouvais pas trouver mieux pour commencer ce billet que cette citation de Thomas MORE (1478-1535) sur l'utopie:

"Les Utopiens n'oublient jamais cette règle pratique : Fuir la volupté qui empêche de jouir d'une volupté plus grande, ou qui est suivie de quelque douleur."

C'est la seule phrase que je retiendrai de ce livre!

Utopie pour ma lettre U me semblait plus judicieux qu'urticaire, Uruguay, urluberlu... Euh, non, c'est avec un H... Il faut dire que je vis en utopie, paraît-il! Et mon utopie à moi serait de tout savoir sur mes ancêtres, ceux de mes enfants!

Du coup, j'ouvre mon logiciel, je mets mon mari en personnage racine et là, oh stupeur, je n'ai rien recherché depuis des lustres sur sa famille. Mais c'est de sa faute aussi, il ne s'intéresse pas du tout à la généalogie. Mes enfants, un peu plus, car il faut bien faire plaisir à maman... Mouais! Je les soupçonne quand même qu'ils n'y prennent pas grand intérêt! M'enfin!

Je regarde donc l'arbre de mon mari, je cherche les individus sans parents connus et je me rends compte que je me suis souvent arrêté à la 7ème génération! Le plus haut (17ème génération) est un capitaine au Régiment royal de cavalerie italien Giovanni Jean Albert Barrilli, né à Brescia (Italie) et décédé à Foix en 1550. ça devrait être très intéressant d'en connaitre plus sur lui!

Je remarque que pour plus des 3/4 des individus, je n'ai pas de date, que ce soit de naissance, de mariage ou de décès, alors qu'ils sont de la génération de la république, c'est quand même plus facile pour les retrouver, de plus, ils sont d'un village et non d'une grande ville. Certains, trop je dirais même, ne sont pas Français et je ne sais pas faire les recherches au Luxembourg, ou en Belgique, il a même un Prussien et ce fameux Italien parmi ses ancêtres! Si quelqu'un peut m'expliquer comment faire, je lui en serai à jamais reconnaissante!

Vous l'aurez remarqué, ces recherches ne sont pas utopiques, peut-être pour le capitaine, mais ce qu'il l'est, c'est d'espérer en savoir plus sur nos ancêtres, ceux qui n'ont pas fait de vagues, de grands héritages, de grandes carrières, de papiers en somme. J'avoue que je vous "envie" parfois avec les histoires que vous partagez par ce challenge! Que d'archives en vos mains, que de travail! J'adore vous lire et voyager avec vous, avec eux!

Mes tanneurs, mes charbonniers, mes tisseurs et autres, n'ont pas fait de contrat de mariage, ils ne sont pas et heureusement pour eux "mort pour la France", ils n'ont pas fait de prison... Ils ont vécu une vie "tranquille", loin de la paperasse (utopie aujourd'hui)!

Sur ce, je file combler les trous de l'arbre de mes enfants, sait-on jamais, je pourrais peut-être trouver leur ancêtre qui me donnerait énormément de matière pour le prochain challenge. UTOPIE? 

utopie

Les arbres du Soleil et de la Lune
Chroniques d'Alexandre
Bruges, 1448-1449
Jean Wauquelin